Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 16:42
Comment les femmes belges embrassent-elles? Souvent? A partir de quel âge? Et quelle personnalité belge embrasseraient-elles plus volontiers? Les résultats d'une étonnante enquête sur les habitudes des femmes belges en matière de baisers.


L'enquête est quelque peu "intéressée" puisqu'elle a été commandée par Mentos Gum à l'occasion du lancement de son nouveau chewing-gum Mentos Aqua Kiss qui veut vous rendre "ready to kiss". . L'enquête a été menée auprès de 525 femmes belges âgées de 15 à 55 ans.

Les baisers des Wallonnes

En moyenne, les Wallonnes embrassent davantage que les Flamandes, plus tôt et avec plus de partenaires différents.

50% des femmes interrogées ont déjà eu un partenaire qui embrassait mieux que leur partenaire actuel. 25 % embrassent chaque jour avec passion et autant ont déjà embrassé une femme.

Toujours plus jeunes

Prudes, les Belges? Pas vraiment, 80 % des femmes embrassent pour la 1re fois entre 9 et 13 ans - surtout au sud du pays. En moyenne, le 1er "vrai" baiser se fait attendre jusqu’à 15 ans: la moitié des femmes le vivent entre 14 et 16 ans.

Des femmes avec d’autres femmes

Oui, 1 femme sur 4 a déjà embrassé une autre femme sur la bouche, soit "juste pour voir" (18%), soit de façon plus régulière (6%).

Un nombre de partenaires variable

En moyenne, la femme belge a embrassé entre 5 et 10 personnes. 8% n’ont connu qu’un seul partenaire tandis que 16% en ont connu plus de 20! Une fois encore, cela vaut surtout pour la Wallonie: 23% au sud du pays contre seulement 11% en Flandre.


Le baiser: fréquence, durée...

1 femme sur 4 embrasse chaque jour. Aussi étonnant: près de 1 femme une sur 2 reconnaît avoir déjà eu un  partenaire qui embrassait mieux que son partenaire actuel.

En moyenne, le "vrai" baiser dure entre 10 et 30 secondes et plus de 12 % ne connaîtront jamais cette sensation. Les Wallonnes embrassent nettement plus sur la bouche que les Flamandes, c’est aussi le cas de la jeune génération: 7 femmes sur 10 âgées de 15 à 35 ans embrassent chaque jour avec passion, ou à tout le moins plusieurs fois par semaine.

Embrasser une personnalité

3 Wallonnes sur 10 accepteraient volontiers d’embrasser une vedette. 1er cité, l'animateur de RTL Jean-Michel Zecca (11 % des répondantes), suivi par le ministre Paul Magnette, le footballeur Logan Bailly et l'animateur de la RTBF Thomas Van Hamme.

En queue de liste: le ministre Michel Daerden et l'ancien bourgmestre de Charleroi Jean-Claude Van Cauwenberghe. Il faut toutefois préciser que 68 % préféreraient ne pas devoir embrasser de personnalité...

Décues?

La grosse déception lors d’un baiser est d’abord due à une mauvaise haleine, suivie par le manque de douceur. Les Flamandes, surtout, n’apprécient guère, et la jeune génération n’en semble pas plus adepte.

Pourtant, 3 femmes sur 4 admettent qu’un 1er baiser raté ne remet pas en cause la suite de la relation et reconnaissent ne jamais deviner à l’avance si un homme "embrasse bien". C’est surtout le cas des Flamandes, qui avouent à 84% être incapables de le prédire.

Une Wallonne sur cinq pense cependant qu’un bon danseur, ayant une démarche sexy ou mangeant une crème glacée de façon sensuelle (!) embrasse par définition mieux qu’un autre.

 

 

©Vivat

Partager cet article

Repost 0
Published by Perceval - dans SEXO
commenter cet article

commentaires

Rechercher



«En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas. Il nous parle à travers le rêve et nous fait savoir qu'il nous voit bien différent de ce que nous croyons être.»

«Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l'extérieur comme un destin.»

«La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur.»
[ Carl Gustav Jung ]