Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 17:00

 

Le petit crâne du Raptorex découvert, comparé à celui de son grand frère le T.Rex (Paul Sereno)
Le petit crâne du Raptorex découvert, comparé à celui de son grand frère le T.Rex (Paul Sereno) (AFP)

Le fossile de l’ancêtre nain du plus grand des tyrannosaures a été retrouvé en Chine. Il s’agit de l’exemple unique d’un animal de petite taille qui présentait déjà tous les traits de ses descendants.


Le squelette fossilisé d’un dinosaure T.Rex miniature découvert en Chine s’avère la réplique exacte de son descendant, l’un des plus grands carnivores de l’histoire de la planète, une découverte étonnante selon les paléontologues qui l’ont étudié, et publié sa description dans la revue Science du 18 septembre. Ce nouveau T-Rex, baptisé Raptorex kriegsteini, qui mesurait trois mètres de long pour un poids d’une soixantaine de kilos, remonte à au moins 125 millions d’années, soit des dizaines de millions d’années avant l’apparition des T-Rex de grande taille.


Il s’agit d’un exemple unique d’un animal de petite taille qui avait déjà tous les traits physiologiques de ses descendants dont la masse était dans ce cas cent fois plus grande, explique Paul Sereno, paléontologue à l’Université de Chicago (Illinois, nord), principal co-auteur de cette recherche. «C’est étonnant car aucun autre exemple ne me vient à l’esprit d’un animal qui était déjà la copie exacte de ce que ses descendants allaient devenir» avec une taille beaucoup plus grande, observe-t-il.

Un odorat très développé


Tout comme le T-Rex, le Raptorex était un bipède doté d’un crâne massif, démesuré par rapport à son torse et équilibré par une queue longue et lourde. Il avait une mâchoire puissante, de petits bras et était aussi doté de membres postérieurs musclés qui lui permettaient de courir vite.L’empreinte du cerveau du Raptorex faite par les chercheurs montre que l’animal avait des bulbes olfactifs surdimensionnés qui lui donnaient un odorat très développé, tout comme le T.Rex.


«Il avait déjà tous les traits de la famille des tyrannosaures, ne laissant à ses descendants que de caractéristiques pour la plupart liées au développement de la taille», relève Paul Sereno. Le T.Rex, le plus gros des tyrannosaures et l’un des plus grands carnivores ayant vécu sur la planète, pouvait mesurer près de 15 mètres de long et peser jusqu’à quatre tonnes.


Le plus gros dinosaure carnivore


Le T.Rex a vécu entre 90 et 65 millions d’années avant notre ère, disparaissant avec tous les dinosaures et nombre d’espèces vivantes à la suite, selon l’hypothèse la plus communément avancée, de la chute d’une grosse météorite qui a bouleversé le climat terrestre. Avant l’apparition du T-Rex, le plus grand dinosaure carnivore était l’Allosaure, mesurant douze mètres de long, apparu il y a 150 millions d’années en Afrique, en Chine et en Amérique du Nord avant de connaître une extinction, laissant peut-être la voie libre aux tyrannosaures.Rien n’indique que les tyrannosaures aient éliminé les allosaures, relève Paul Sereno «car nous n’avons jamais trouvé de fossiles de grands tyrannosaures et d’allosaures ensemble».

 

C’est Henry Kriegstein, un collectionneur privé de fossiles qui, après avoir acheté à un vendeur le fossile du squelette quasiment complet du Raptorex, a signalé la découverte du T.Rex miniature au paléontologue Paul Sereno. Une fois que ce dernier et l’équipe de paléontologues auront terminé d’autres études détaillées du T.Rex miniature, ils le remettront à un musée en Mongolie, pays où le fossile avait illégalement été excavé.

 

©LeTemps.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Perceval - dans Archéo-Paléo.
commenter cet article

commentaires

Rechercher



«En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas. Il nous parle à travers le rêve et nous fait savoir qu'il nous voit bien différent de ce que nous croyons être.»

«Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l'extérieur comme un destin.»

«La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur.»
[ Carl Gustav Jung ]