Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 13:00


Comme un fleuve et un torrent, un récit et un roman serpentent côte à côte, dans Une confession, sans se mêler jamais. D'abord, le compagnonnage avec Jean Guitton, dont l'auteure fut l'éditrice. De maître à disciple, de (grand)-père à (petite, si petite)-fille, passent des leçons de vie et un indicible frémissement. Ensuite, une passion adultérine chamboule la chair et le coeur de l'héroïne, de fulgurance en désastre.


Véronique de Bure, d'une délicieuse écriture de dentelle, raconte le philosophe et peint l'amant, lit chez l'un le mode d'emploi de la relation avec l'autre. "La fidélité est un mot que j'ignore", cingle le mâle. "Il ne l'a aimée et libérée qu'à moitié", devine le penseur. Au bout de la complicité comme de l'amour, la séparation borne l'aventure : mort de l'un, rupture avec l'autre. Retour au bercail des bras du mari. "Y aurait-il quelque chose à pardonner que ce serait un nouveau lien", clôt le philosophe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Perceval Le Gallois - dans Bouquin
commenter cet article

commentaires

Rechercher



«En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas. Il nous parle à travers le rêve et nous fait savoir qu'il nous voit bien différent de ce que nous croyons être.»

«Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l'extérieur comme un destin.»

«La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur.»
[ Carl Gustav Jung ]