Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 17:59

 

vieux_couple.jpg

Entre 75 et 85 ans, 40% des hommes et 17% des femmes sont sexuellement actifs.

Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, mais en ce qui concerne l'activité sexuelle, c'est à ces derniers que revient la palme de la longévité, selon une étude américaine récemment publiée dans le British ­Medical Journal. Ses auteurs proposent même d'utiliser un nouvel indicateur: l'espérance de vie sexuelle active...


 

 

 

 

 

 

La démographe Stacy Tessler Lindau (Chicago) a étudié deux cohortes de 3 000 Américains; les uns âgés de 25 à 74 ans, les autres de 57 à 85 ans. Dans chaque tranche d'âge, le pourcentage de personnes sexuellement actives (dans les six derniers mois) s'avère nettement supérieur dans le sexe masculin. Et l'écart se creuse avec l'âge. Parmi les 75-85 ans, quatre hommes sur dix ont encore une activité sexuelle, quand la proportion n'est que de 16,8% chez les femmes. La «qualité de la vie sexuelle» est aussi meilleure chez les hommes, et ceux-ci sont significativement plus intéressés par la sexualité que les femmes. Enfin, les individus se considérant comme «en très bonne ou excellente santé» ont deux fois plus de chances d'être sexuellement actifs que les moins bien portants, insiste Stacy Tessler Lindau.


Selon ses calculs, un homme de 30 ans peut espérer vivre pendant quarante-cinq ans, dont près de trente-cinq ans en étant sexuellement actif. Alors qu'une femme du même âge, dont l'espérance de vie est encore de cinquante ans, n'a plus que 30,7 ans d'activité sexuelle devant elle. À 55 ans, l'espérance de vie sexuelle active passe à quinze ans chez les hommes, dix dans le sexe féminin.


«Cette étude est intéressante, car il y avait peu de données dans ce domaine chez les plus de 60 ans, estime Nathalie Bajos, sociologue (Inserm) et coauteur d'Enquête sur la sexualité en France (La Découverte, 2008) avec le sociologue Michel Bozon (Ined). Ces travaux confirment une tendance déjà observée dans nos études, le désintérêt plus précoce des femmes pour la sexualité.» Elle regrette toutefois l'interprétation trop médicale des résultats, rappelant que «dans le sexe féminin, la sexualité est très liée au registre affectif et conjugal».


Assez critique sur la méthodologie des chercheuses américaines, Michel Bozon ajoute que «l'un des facteurs les plus importants pour l'activité sexuelle, tout autant que la bonne santé personnelle, est le fait d'avoir un partenaire stable et en bonne santé. Or, du fait des différences d'espérance de vie entre hommes et femmes, et des préférences des hommes pour des partenaires plus jeunes, les femmes âgées sont plus fréquemment sans conjoint». Dans l'enquête, seulement 2% des femmes de 75-85 ans vivant ­seules sont sexuellement actives, alors que la proportion est de 41 % parmi celles vivant en couple.

 

L'écart est beaucoup plus faible chez les hommes: 20 et 46%. Pour Michel Bozon, il serait sans doute plus pertinent de calculer une espérance de vie en couple que l'espérance de vie sexuelle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Perceval Le Gallois - dans SEXO
commenter cet article

commentaires

Rechercher



«En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas. Il nous parle à travers le rêve et nous fait savoir qu'il nous voit bien différent de ce que nous croyons être.»

«Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l'extérieur comme un destin.»

«La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur.»
[ Carl Gustav Jung ]